dimanche 5 février 2017

Je suis féministe (ou pas) ! | Ma définition du féminisme, le sexisme envers les hommes, ...

Hey !

Aujourd'hui, un article assez spécial puisque je n'en ai jamais écrit de ce genre. Soyez indulgents, et dîtes-moi si ça vous plaît ! :)







Selon le Larousse :

Féminisme, nom masculin (du latin femina, femme) :
Mouvement militant pour l'amélioration et l'extension du rôle et des droits des femmes dans la société. 
Attitude de quelqu'un qui vise à étendre ce rôle et ces droits des femmes.

Selon L'Internaute :

Féminisme, nom masculin : 
Tendance préconisant l'indépendance des femmes et l'amélioration de leur situation.

Selon La Toupie :

Le féminisme est une doctrine ou une attitude politique, philosophique et sociale, fondée sur l'égalité des sexes. Le féminisme a pour objectifs : 
- la défense des intérêts des femmes dans la société, 
- l'amélioration et l'extension de leurs droits, 
- la fin de l'oppression et des discriminations dont les femmes sont victimes au quotidien, 
- leur émancipation.




Selon le Larousse et l'Internaute, je ne suis pas féministe. D'après la Toupie, si.
Vous ne voyez pas la différence entre les deux premières définitions et la dernière ?
Trois mots : égalité des sexes.

Dans la tête de certaines personnes, une féministe (parce que oui, tout le monde sait qu'il ne s'agit que de femmes ! #ironie) est une femme qui veut que les humains de sexe féminin dominent et dirigent le monde. Certes, des féministes se sont montrées extrêmes sur ce point, mais cela ne signifie pas que tous (et non pas toutes!) soient ainsi ! Il ne s'agit que d'une minorité, et comme l'a dit Caroline de la chaîne La Carologie dans sa vidéo sur le sexisme et le féminisme, on pourrait comparer cela à l'islam et aux terroristes, dans une moindre mesure, évidemment. Des personnes se proclamant musulmanes ont commis des atrocités, ce qui fait que certains vrais musulmans se font discriminer. Alors, oui, il est évidemment qu'aucune féministe n'a tué personne. Mais le comportement de soit-disant féministes a fait que certaines personnes généralisent.

De plus, comme l'indique Le Larousse, féminisme vient du latin femina, qui signifie femme. Pour moi, cette étymologie renforce encore plus ce côté "trop femme". Oui, il y a des féministes hommes, non, on ne veut pas dominer le monde ou renverser le pouvoir des hommes.

Donc, je vais vous donner ma définition du féminisme.
Il s'agit d'une valeur, d'un principe qui vise l'égalité des sexes. Tout simplement. (Encore une fois, ce n'est que ma définition. Si vous n'êtes pas d'accord ou si vous en avez une autre, n'hésitez pas à partager votre avis.)

À l'origine, le féminisme était bien là pour améliorer la condition de la femme. À présent, je pense que ce n'est plus d'actualité. Le sexisme existe (malheureusement) toujours, mais je pense que nous sommes arrivés à un point où ce n'est plus la condition de la femme qu'il faut relever, mais les conditions des deux sexes qu'il faut équilibrer.
Selon moi, le passé de ce mouvement est trop omniprésent dans les esprits, dès qu'on parle de féminisme.

C'est pour ça que, moi, je ne me considère pas comme féministe. Je dirais plutôt militante pour l'égalité des sexes. (Je rappelle, le militant, pour La Toupie, est celui qui soutient activement une cause, une idéologie ou un parti.) On ne peut pas dire que je soutienne activement cette cause (par activement, j'entends participer à des manif's, signer des pétitions, appartenir à une association ou quelque chose du style), pour le moment, mais je la soutiens.



Vous vous posez peut-être la question : pourquoi l'égalité des sexes ? Les hommes gagnent plus que les femmes, ont des postes à plus haute responsabilité, ça ne leur suffit pas ? Et bien, sachez une chose : selon moi, le sexisme envers les hommes existe.

Et oui ! Un garçon/homme ne doit pas pleurer, doit faire du sport, aimer le foot, tout le monde sait ça (alerte ironie, je précise) ! Et je suis sûre qu'ils ont autant la pression que nous. Sauf qu'ils le montrent peut-être moins. Pourquoi ? Parce qu'un garçon/homme ne doit pas montrer ses faiblesses, bien sûr (re-ironie) !

Pour avoir un exemple : quand j'étais au collège, nous avions régulièrement des préventions sur la violence, tout ça. On nous a parlé du viol, et quand l'encadrant a annoncé que les hommes pouvaient également se faire violer, des élèves ont pouffé. Sérieusement. On parlait de viol, un sujet grave ; mais pour eux un homme se faisant violer ne savait juste pas se faire respecter, alors que pour une femme violée c'était "normal". Sur le coup, je n'ai rien dit (ne jamais se taire, toujours donner son avis!) mais ça m'a franchement révoltée. Évidemment, tout ce que j'ai dit plus haut sur le viol, je ne suis absolument pas d'accord avec cela. Un homme peut très bien se faire maltraiter par une femme également ! (Enfin, quand je dis très bien, ce n'est pas que je considère ça comme bien, hein, vous me comprenez...) Il ne faut pas fermer les yeux sur ça. Les élèves ont ensuite répliqué à l'intervenant qu'on n'entendait jamais parler de viol contre les hommes à la télévision, contrairement au viol contre les femmes. C'est tout simplement que les hommes portent beaucoup plus rarement plainte ! À cause des réactions stupides de certains, ils se sentiraient juste humiliés d'avouer cela, alors qu'il n'y aucune raison d'avoir honte, juste plein de raisons de se révolter et de porter plainte !

Un dernier point que je voulais aborder : selon moi, nous sommes tous sexistes. Oui, même moi, qui me proclame pour l'égalité des sexes.
Si vous vous considérez comme féministe/pour l'égalité des sexes, ne vous insurgez pas, laissez-moi vous expliquer !
Je pense que le sexisme finit par être ancré en nous, tellement il est présent dans notre société. On a tous déjà eu une pensée inconsciente totalement sexiste, sans qu'on ose se l'avouer. Si je vois un bébé habillé en rose, je penserai automatiquement, sans même m'en rendre compte, qu'il s'agit d'une fille. Dès que j'ai ce genre de pensées, j'essaie de les refréner et de les oublier aussitôt. Je ne parle à personne de ce à quoi j'ai pensé. Mais le mal est fait. Vous me direz, mais quel est le mal, si on ne fait que penser et que l'on ne s'exprime pas ? En fait, le sexisme est insidieux. Je me l'imagine comme le venin d'un serpent, dont notre inconscient est imprégné. Il est présent en chacun de nous, à cause du lavage de cerveau qu'on subit depuis la naissance avec les publicités, les remarques de la vie quotidienne. Si on sait que c'est mal, que l'on ne devrait pas penser ainsi, pas de soucis. Mais si on se met à écouter cet inconscient, si le venin du serpent finit par nous atteindre... Il faut évacuer le venin peu à peu. Tout ce que l'on peut faire, c'est être conscient que l'on ne devrait pas avoir ce genre pensées. Si vous en êtes conscients, c'est déjà un grand pas. À présent, il faut ouvrir les yeux à ceux qui ne comprennent pas.
Donc oui, je suis, d'une certaine manière, sexiste, comme tout le monde. Mais je me soigne ;)

Et vous ?

À bientôt !

La Pianiste Sans Visage

dimanche 29 janvier 2017

Chronique #24 | Love letters to the Dead

Hey !

Aujourd'hui, une chronique lecture ! ^^










Titre :

Love letters to the dead

Auteur :

Ava Dellaira

Édition : 

Michel Lafon

Genre :

Roman épistolaire

Pages :

316

Mon avis :

Excellente lecture

Résumé :

Tout a commencé par une lettre...
Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l'adorait. Et qu'il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger... À ses confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d'écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s'est vraiment passé la nuit où May est décédée.











Le scénario de base reste assez banal. Il s'agit d'une adolescente, Laurel, qui fait sa rentrée au lycée, dans un établissement où elle ne connaît personne. Vont s'ensuivre amour et amitiés. Jusqu'ici c'est un schéma assez classique. Sauf qu'on apprend que May, la grande sœur de Laurel, est décédée. Bon, là, ça change un peu, mais toujours rien d'extraordinaire. Là où ça devient génial, c'est que, pour un devoir d'anglais, Laurel va se confier à des célébrités disparues. Elle ne va jamais rendre son devoir d'anglais, mais va continuer à écrire une multitude de lettres, comme l'indique le titre Love letters to the dead : "Lettres d'amour aux morts".

Si vous êtes sur ce blog depuis un certain temps, vous devez savoir que ce roman, je voulais le lire. La couverture (qui est cro belle *o*) ainsi que le titre m'intriguaient et c'était indispensable pour moi de lire ce roman. J'ai fini par le lire mais je ne sais plus si je vous en ai parlé, parce que finalement ce fut une lecture sans plus. J'aimais bien sans adhérer plus que ça. Et puis, j'ai décidé de laisser à ce roman une deuxième chance (c'est surtout que j'étais en panne de lecture et que le seul livre que j'avais envie de lire, c'était celui-là, allez savoir pourquoi). Peut-être parce que j'ai grandi, peut-être parce que j'ai moi-même fait ma rentrée au lycée cette année, cette fois-ci j'ai adoré.

L'écriture d'Ava Dellaira est simple, fluide : elle est crédible quant au fait que c'est une adolescente qui écrit, mais reste jolie. On suit vraiment l'évolution de Laurel, on voit qu'elle mûrit, le tout à travers ses lettres. L'idée d'écrire aux morts... elle est vraiment géniale ! J'avoue que dit comme ça, c'est glauque, mais qui n'a jamais souhaité dire à un être disparu ce qu'on a sur le cœur, ce qu'on aurait voulu lui dire avant ?

Ce que j'ai trouvé super, c'est qu'à quasiment chaque lettre, Laurel faisait un parallèle entre sa vie, et celle de la personne à qui elle écrivait. Je crois que c'est ça qui m'avait manqué lors de ma première lecture. Ça ne me semblait pas naturel, je me disais que n'importe qui pouvait prendre une personnalité décédée au hasard et lui écrire une lettre pour lui raconter sa vie. Seulement, pour Laurel, ce n'était pas au hasard. C'étaient vraiment des personnes importantes pour elle, ou qui avaient un rapport à sa vie. Je n'avais pas compris ce lien entre Laurel et ses destinataires

L'atmosphère est à peu près la même que dans tous les romans avec pour héros un adolescent : assez triste mais pleine d'espoir. Avec dans celui-ci un aspect en plus : la peur. La peur de se confronter à la mort de May.

Au niveau des personnages, j'ai vraiment beaucoup aimé Love letters to the dead. Tous les personnages restent quand même un minimum creusés et sont tous attachants. Même si le fil conducteur reste la mort de May, on retrouve plusieurs intrigues secondaires. J'ai adoré l'intrigue Natalie/Hannah (un personnage très complexe, très intéressant), ainsi que celle avec Sky. Sinon, Tristan et Kristen sont aussi très attachants.

Le seul moins, je dirais, c'est que, franchement, c'est très cliché par moments. Avec ce roman, on a l'impression que dès qu'on entre au lycée, c'est l'occasion de se droguer / de boire / etc. ^^ Enfin, ce n'est qu'un détail, après ça dépend sûrement des personnes...



Voilà pour ma chronique, j'espère que cet article vous aura plu ! :) Je tiens à dire que je conseille ce roman aux personnes qui sont déjà entrées au lycée, je pense que vous adhérerez mieux à l'histoire ! N'hésitez pas à me donner votre avis sur ce roman dans les commentaires ;)

À bientôt !

La Pianiste Sans Visage

dimanche 22 janvier 2017

Tag #19 | La chanson qui 🎶

Hey !

Voici un tag qui me fait de l'œil depuis très longtemps : la chanson qui ^^
J'ai fait comme j'ai pu mais je n'ai pas réussi à retrouver le créateur de ce tag... S'il passe par là, qu'il m'excuse !
Comme ce blog traitera énormément de musique, j'ai trouvé intéressant de commencer par un tag, même si j'ai déjà fait une playlist ^^



1 - La chanson qui vous fait rire

... Je n'en ai aucune qui me vient à l'esprit. (Ça commence bien!)

2 - La chanson qui vous donne la pêche

La plupart des chansons de MIKA ! J'adore ce chanteur, toutes ses chansons donnent vraiment le sourire, je ne peux pas m'empêcher de chanter dès que j'en entends une !
Sinon, So What de P!nk bouge beaucoup !

Talk about you ↓



4 - La chanson que vous auriez aimé écrire

Pour le coup, ce ne serait pas écrire mais composer ^^ Il s'agit du 3e mouvement de la Sonate au clair de lune (op 23 n2) de Ludwig von Beethoven. Si vous ne le savez pas, c'est mon compositeur préféré. J'adore ses œuvres. Et j'aurais adoré composer ce morceau (savoir le jouer ne serait pas de refus également ^^) 🎹



5 - La chanson qui vous rend nostalgique

Runaway (U&I) de Galantis. Le clip autant que la chanson sont magnifiques.

6 - La chanson qui vous rappelle votre adolescence

Bon, je suis en plein dedans, mais je pense que, plus tard, le groupe qui me fera penser à mes années lycée, est le groupe Einshoch6. C'est un groupe allemand dont nous avons étudié certaines chansons en cours et que ma classe a eu la chance d'aller voir en concert ! J'a-dore leur style, c'est un mélange de classique et de rap (je n'étais même pas au courant que je pouvais aimer du rap!). Bref, c'est une superbe découverte qui, je pense, représente bien mes années lycée (ou du moins le début).
Traumtänzer (Rêveur)↓

Die Stadt springt ("la ville saute/voltige")↑

7 - La chanson que vous aimez d'un artiste que vous détestez

Je ne déteste pas d'artiste à ma connaissance...

8 - La chanson que vous admettez aimer honteusement

Let me love you de DJ Snake ft. Justin Bieber ^^ Je n'apprécie pas spécialement la performance du chanteur, mais j'aime beaucoup la chanson :) J'adore notamment la reprise de KHS, Alex Goot et Against the Current (je précise je n'ai pas honte d'aimer le cover (il est sublime) mais plutôt d'apprécier plus ou moins l'originale)

9 - La chanson dont vous aimez les paroles

Il y en a tellement... Entre autres, je suis fascinée par les paroles de Car Radio par twenty one pilots. Je les trouve vraiment poignantes, et la chanson est magnifique.


10 - La chanson avec laquelle vous aimez vous réveiller

En ce moment, mon réveil est la chanson I see fire d'Ed Sheeran. Mais j'avoue que je commence à en avoir un peu marre, il faudrait que j'en trouve une autre ^^ Qu'est-ce que vous avez comme chanson pour vous réveiller, vous ?

11 - La chanson qui vous rappelle votre enfance

Hakuna Matata, dans Le Roi Lion (par Hans Zimmer (je crois)). Ok, j'avoue, je n'avais pas vraiment d'idée x) Mais j'adore cette chanson, non seulement elle donne la pêche mais en plus j'adore Le Roi Lion, c'est mon Disney préféré et je le regardais en boucle quand j'étais petite :D

12 - La chanson qui vous fait penser aux vacances

La chanson Postcards de James Blunt ! Non seulement elle est légère, et que le son du ukulélé fait vraiment vacances, c'est une chanson que j'ai écouté le premier jour de mon premier voyage en Allemagne ^^


13 - La chanson qui vous rappelle votre meilleure amie

Il y en a tellement xD Pas là de Vianney et La Seine du film Un monstre à Paris par Vanessa Paradis et -M- notamment 💕


14 - La chanson qui vous fait pleurer

Another Love de Tom Odell, Thousand Years de Christina Perri (d'un des Twilight).

(Elles ne me font pas pleurer à chaque fois, hein. C'est juste qu'elles m'ont déjà fait pleurer et que je ne peux pas nier que j'ai un pincement au cœur chaque fois que je les entends.)
Sinon j'adore la plupart des chansons de Shawn Mendes, elles ne m'ont pas (encore) fait pleurer mais elles sont pour la plupart très belles et très tristes.
Mercy, acoustic ↓

(Oui, j'aime les chansons tristes. Et alors? x) )


15 - La chanson qui vous fait penser à la solitude

Entre autres, Twenty One de The Cramberries (ou plein d'autres du même groupe) ou encore The Reason de Hoobastank.
Ça n'a rien à voir avec les paroles, c'est plus l'atmosphère de la musique. Mais j'adore ces chansons, elles sont magnifiques.


16 - La chanson que vous aimez chanter

Entre autres (encore une fois), No de Meghan Trainor ou All day and all of the night de Scorpions. Rien à voir, je sais !


17 - La chanson qui reflète votre état d'esprit du moment

Je sais pas... Mon état d'esprit du moment est très changeant x) Je dirais... Aloha de MØme ? (Pas à cause des paroles mais du rythme ^^)


19 - La chanson que vous détestez par-dessus tout

En fait, côté musique, il n'y a rien que je n'aime pas, juste que j'aime moins. Donc aucune ^^

20 - Votre chanson du moment

Aloooors. (Je vous faire ma playlist du moment plus que ma chanson, là x) )

Starving, de Hailee Steinfeld, Grey ft. Zedd : Bon, j'avoue, les paroles sont pas top ^^", mais bon c'est les vacances, on se prend pas la tête, j'aime bien le rythme, ça me suffit :p

Shape of you de Ed Sheeran

Cake by the Ocean de DNCE

Toothbrush de DNCE : Celle-là j'ai dû la découvrir hier, mais je l'adore !

Lost on you de LP

Howling at the Moon de Milow : Magnifique !




Voilà, j'espère que cet article vous aura plu ! N'hésitez pas à reprendre ce tag sur votre blog ou à m'écrire quelques-unes de vos réponses dans les commentaires ! :)
À bientôt,
La Pianiste Sans Visage

dimanche 15 janvier 2017

Chronique #23 | Les Lutins Urbains

Hey !

On se retrouve aujourd'hui pour ma chronique des deux premiers tomes de la série Les Lutins Urbains.



Titre :

Les Lutins Urbains

Auteur :

Renaud Marhic

Mon avis :

Bonne lecture

Tomes :

1 : L'attaque du Pizz' Raptor ; 2 : Le dossier Bug le Gnome

Édition :

P'tit Louis

Genre :

Fantasy, littérature jeunesse

Nombre de pages :

T1 : 126 pages ; T2 : 115 pages



Résumé :

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries…

Quel est donc cet inconnu qui s’en prend aux livreurs de pizzas, leur dérobant leur chargement sans jamais faire main-basse sur l’argent ?

Gustave Flicman, jeune policier de la Grosse Cité, croise un soir le voleur. Si ce n'est pas un lutin, ça y ressemble bien...

Mais voilà le coupable arrêté : c’était un simple SDF. Affaire réglée.

Pas pour Gustave ! Qui ne se doute pas que sa quête du Pizz' Raptor va le mener jusqu'à l'Université d'Onirie. Là où les Lutins Urbains ont trouvé refuge. Sous la protection du mystérieux Proffesseur B., Docteur en Lutinologie...




Dans le premier tome de cette série, un voleur de pizzas s'en prend à la Grosse Cité. On suit donc Gustave Flicman, policier, dans une enquête qui ira beaucoup plus loin qu'il ne le pense...

Tout d'abord, un grand merci à Renaud Marhic pour sa confiance qui m'a permis de découvrir sa plume !

J'avoue qu'au début, je ne savais pas trop à quoi m'attendre : sur la blogo et Booktube, les avis sont tous très positifs, mais la couverture ainsi que le résumé m'avaient l'air très enfantins. Et finalement, pas tant que ça !

L'écriture de Renaud Marhic est simple, de telle sorte qu'elle est compréhensible pour les enfants, mais pas trop, ce qui fait que cela n'est pas du tout gênant. Sa plume est bourrée d'humour et de jeux de mots qui rendent notre lecture très drôle. Une particularité : les petits "psiiiiit!". Il s'agit de sortes de NDA (notes de l'auteur) très originales, où Le Petit Reporter de l'Imaginaire (Renaud Marhic) s'adresse directement au lecteur tout en restant dans le contexte de l'histoire. Ces notes sont très drôles et apportent un vrai plus à l'histoire, je trouve.

Le tout se déroule dans une ambiance légère, bon enfant et décalée (dans le bon sens du terme!).

Mais je pense que la question que vous vous posez est la suivante : quel public peut lire cette série ?

Bien entendu, comme en témoigne la couverture, Les Lutins Urbains convient très bien aux enfants. Mais convient-il aux adultes, ou, pour ma part, aux adolescents ? Personnellement, je pense que oui. On l'apprécie sûrement différemment et peut-être moins bien que si l'on était enfant, mais cela reste tout de même une lecture très agréable. De plus, Renaud Marhic traite, sous couvert de l'humour, quelques problématiques actuelles. Par exemple, les marques de la Grosse Cité sponsorisant tout et n'importe quoi, qui ne représenteraient pas grand-chose dans l'esprit d'un enfant, symbolisent pour les plus grands la société de consommation.



Si une citation devait représenter cette série, c'est évidemment celle-ci :
"Tu comprendras quand tu seras p'tit"

J'adore cette citation, et elle représente parfaitement l'esprit des Lutins Urbains selon moi.





Voici le lien du blog dédié aux Lutins Urbains pour les intéressés : ici 




Pour conclure, je dirais que ces deux premiers tomes ont été une bonne lecture, agréable ; idéale pour un moment rempli d'humour, autant pour les petits que les grands !

(Pour l'info, Les Lutins Urbains ne sont pas disponibles dans toutes les librairies, mais peuvent être commandés par la Fnac)

Encore un immense merci à Renaud Marhic pour ce partenariat.
À bientôt,

La Pianiste Sans Visage
Ajouter une légende

dimanche 8 janvier 2017

Les résolutions & moi

Hey !

Bonne année !! :D <3
Dans mes derniers articles, je n'avais juste pas réalisé que nous étions en 2017 !
Je vous souhaite une superbe année 2017, remplie de bonheur, d'amitié, de musique, de bonnes lectures, de découvertes, de... ok, j'arrête ^^ Quoi qu'il en soit, je vous souhaite le meilleur :)



Généralement, qui dit nouvelle année, dit nouvelles résolutions.
Au moment où j'écris cet article, nous sommes le 4 janvier 2017 et je n'ai pas encore fait mes résolutions (shame on me, je sais!)
Mais, honnêtement, je n'ai jamais vraiment fait (ni tenu, par conséquent) de résolutions pour la nouvelle année. J'ai toujours eu comme pensée que ça ne servait à rien, que de toute façon tout le monde les tenait le temps d'une semaine, les bâclait pendant le reste du mois et les oubliait sitôt février arrivé.
Et j'avoue que je n'ai pas changé d'avis. Je sais que certaines personnes arrivent à tenir leurs résolutions (et tant mieux pour elles). Pourtant, j'ai l'impression que ça reste une minorité, dont je sais que je ne ferai pas partie.

Déjà, dès le 31 décembre 2016, je savais que j'avais la ferme intention de rendre cette année 2017 fabuleuse. 2016 a été une année forte en émotions, et je voulais que 2017 soit géniale. En ce moment, je suis à fond sur tout ce qui est positivité etc. Je savais que 2017 ne pouvait être parfaite, mais que je pouvais la rendre formidable si j'arrivais à me détacher de tous ses mauvais moments. Parfaite idée pour une résolution, ça ! Mais je n'ai pas besoin de résolutions. Je sais que je veux me concentrer sur le positif, comme j'ai essayé (et plus ou moins bien réussi) en 2016. Me l'écrire sur un bout de papier ne changerait rien à cela.
Malgré tout, influencée par les nombreuses vidéos sur la nouvelle année, je me suis dit que j'avais quand même envie d'essayer. Pour une fois. Pour me faire ma propre idée de ce que sont les résolutions.

Mais dans ce cas, les résolutions à ma manière. Ma manière que je vais vous présenter dans cet article.





(Pour information, je n'ai pas encore fait mes résolutions au moment où j'écris cet article. J'y ai juste un peu réfléchi, mais n'ai rien écrit. Je vais le faire, là, tout de suite, en rédigeant mon article. Je trouvais intéressant de vous montrer ma démarche.)


#1 Trouver ses résolutions


D'abord, j'ai réfléchi à ce que je voulais faire ou changer en 2017.


Voilà. La plupart des personnes s'arrêteraient à là. Eh ben, pas moi.



#2 Définir ses motivations : pourquoi ?


Connaissez-vous cette citation ? Elle dit :
"Au moment où tu as envie d'abandonner, pense à la raison pour laquelle tu as tenu si longtemps."
C'était cela qui me retenait de faire des résolutions. Le fait de me dire que j'allais sûrement abandonner, au bout du compte. J'adore cette citation, je la trouve extrêmement vraie, mais le problème est que, parfois, quand on a envie d'abandonner, on ne sait même plus pourquoi on a commencé.


Donc, pour remédier à ça, j'ai décidé de noter toutes les raisons pour lesquelles je voulais faire/changer chaque chose.
Cela m'aidera à me motiver si j'ai envie d'abandonner.


#3 Trouver des objectifs : comment ?


Ensuite, je me suis dit qu'en cas de non-motivation, il serait facile de se trouver des excuses. Car finalement, tout cela reste assez flou. De plus, je me suis dit que ce serait bien de commencer à réfléchir dès maintenant aux manières de réaliser ces résolutions. Je me suis donc posée la question : comment ? À chaque fois, j'ai essayé de trouver au moins une solution assez subjective, et une autre plus précise.



Ces objectifs m'aideront non seulement à tenir mes résolutions, mais également à contrôler de façon plus objective ma réussite (ou non) à la fin de l'année.


#4 Instaurer une routine


Cette dernière étape me convient très bien, mais ne correspond pas à tout le monde, selon les résolutions que vous avez prises.

Personnellement, je me suis rendue compte que la plupart de mes résolutions et objectifs (faire du sport, tenir un carnet positif, travailler mon piano, bien gérer mon blog,...) dépendaient d'une bonne organisation.

Pour cela, rien de mieux qu'une routine !

Étant encore en vacances, pour l'instant, pas de routine pour moi : j'en m'en occuperai à la rentrée ; mais je tenais quand même à vous informer de cette dernière étape au cas où cela vous donnerait des idées ^^



Voilà ! J'espère que cet article vous aura plu ; je sais qu'il est totalement différent de ce que je fais d'habitude, et c'est le premier article du genre que je rédige : donc n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

Un article sur la fameuse résolution "Me concentrer sur le positif" vous intéresserait-il ?

À bientôt,

jeudi 5 janvier 2017

Trois coups de cœur WattPad

(Si vous n'avez pas lu l'article d'hier, je vous conseille de le faire avant de lire celui-ci, il explique les raisons de mon absence et donne des infos sur des changements à venir)

Hey !

Je me suis inscrite sur WattPad récemment (j'avoue qu'en ce moment je passe plus de temps à lire sur mon appli qu'à lire de "vrais" romans).

Depuis que je suis dessus, j'ai lu du bon, du moins bon ; mais j'ai eu trois gros coups de cœur, et je me suis dit que ça serait sympa de vous partager tout ça ! :)
(Il y a une nouvelle, un recueil de petits textes et un roman très court ; donc le tout est très rapide à lire)

#3 Réalité Augmentée, de LectriceAn0nyme

"Des textes. Des textes et encore des textes. Des textes qui donneront peut-être naissance à des nouvelles sans intérêt ou à des histoires qui deviendront un jour des classiques. Des textes profonds ou non. Des textes d'amour. Des textes de haine. Des textes de tristesse, de joie, de sexe. Des textes qui relateront mes pensées ou simplement mon imagination. Des textes parlant de tolérance, d'intolérance, de société, d'intelligence. Certains parleront de lui, d'autre d'elle, mais, au fond, tous parleront de moi."

C'est un recueil de textes vraiment très touchant, avec des histoires très différentes les unes des autres, mais qui se ressemblent pourtant. Le langage est parfois très cru, mais c'est ce qui fait le charme de l'écriture. Grâce à cela, tous ses textes sont très émouvants, certains beaux (Dernier jour, premier baiser), certains tristes (Toi et seulement toi), d'autres mignons (Amitié), d'autres encore choquants (J'ai juré ta mort) mais aucun ne m'a laissé indifférente. Certaines phrases sont vraiment magnifiques... Par contre ce n'est définitivement pas le recueil à lire si vous êtes de bonne humeur et que vous souhaitez le rester ;)
Le plus : l'écriture et les émotions suscitées par celle-ci
(Sinon, de la même auteure, tester Pensées, je ne l'ai pas fini, mais pour l'instant j'aime beaucoup. Pareil, elle est franche dans son écriture et peut donc paraître choquante, mais sinon ça ne serait pas pareil)

"Tu es le poison et l'antidote, je me tue à te détester et ça me tue de t'aimer."


 #2 Tour de table, de MonNomEstTab

"Six adolescents du lycée Blaise Cendrars entourent la même table.

Ils n'ont, en l'occurrence, rien à se dire jusqu'à ce que Monsieur Lefebvre demande à chacun d'eux de raconter aux étudiants assis à leur côté, leur plus grand secret.

Le temps d'une après-midi, ils vont apprendre des choses étonnantes les uns sur les autres. Des choses qui changeront certainement leur façon de voir le monde.

↪Quand les secrets sont révélés.↩"

Une nouvelle que j'ai vraiment adorée. Le concept en lui-même est génial, il fallait y penser. Cette nouvelle nous confronte avec toutes sortes de thématiques : l'anorexie, l'homosexualité... Je n'en dis pas plus pour ne pas gâcher votre lecture, mais ça aborde vraiment beaucoup de thèmes. C'était vraiment intéressant de connaître les secrets de chacun des personnages et de voir la réaction des autres. Bref, une belle histoire qui met en avant le fait de ne pas juger les autres.
Le plus : le scénario

"- Asseyez-vous calmement, je vais vous expliquer les règles du jeu, a haussé la voix le prof. 
Parce qu'en plus, nous étions là pour jouer? Personnellement, ça m'arrangeait car louper une heure de math ne m'a jamais, au grand jamais, dérangé. 
Par contre, ça plaisait moins à ma curiosité."


#1 Ana, de maelloubouh


"Ana était elle-même, et c'est ça qui faisait peur aux autres."

Ana est une histoire magnifique, sublime,... Il n'y a pas de mot. L'écriture est wa. Belle. Fluide. Mâture, je trouve. À la fin de chaque "chapitre" il y a quelques phrases de clôture si on peut dire, qui sont, je trouve, un peu du style de Bottero, comme de la poésie marchombre. En parlant des chapitres, ils sont très originaux, je veux dire dans la manière d'aborder les choses. Il n'y a pas vraiment d'action à proprement parler, c'est plutôt des moments attrapés et couchés sur le papier. Et... en fait je suis incapable de décrire ce roman, il est juste indescriptible. S'il n'y avait qu'un mot pour le qualifier, ce serait beau. Et s'il n'y avait qu'un roman sur Wattpad que vous deviez lire, je vous assure que ce serait celui-ci. Il est... wa.
Le plus : tout, mais si je devais choisir je dirais l'écriture


"Été comme hiver, ces lèvres étaient gercées, comme craquelées par le poids de trop de mots voulant sortir, mots qui pourtant ne sortaient jamais."



Voilà, j'espère que cet article vous a plu ! Excusez-moi si mes avis sont un peu flous, ça fait très longtemps que je n'ai pas écrit d'avis livresque !

N'hésitez pas à me dire si ça vous plaît que je vous partage mes découvertes WattPad.

Avez-vous lu ces histoires ? Qu'en avez-vous pensé ?

Si vous écrivez sur WattPad, n'hésitez surtout pas à me donner votre pseudo, je me ferai un plaisir de lire vos histoires ! :)

À bientôt,

mercredi 4 janvier 2017

Explications : mon retour et nouveau thème

Hey !

Ne me tapez pas ! Je vous dois des explications.


Pourquoi cette absence ? 


J'ai eu un emploi du temps... comment dire... très TRÈS chargé. J'ai d'abord été en Allemagne en mi-octobre, quand je suis revenue j'ai dû rattraper tous mes cours... J'ai eu une panne de lecture à ce moment-là. Et après ça a été toujours assez chargé entre les cours, les auditions de piano en décembre, etc. Autant vous dire que quand j'avais un moment de libre, j'avais plutôt envie de lire (une fois ma panne passée), d'écouter tranquillement de la musique ou de passer du temps avec mes amies que de bloguer.

Est-ce que je reviens vraiment ?


Je sais que j'ai souvent promis de faire un effort et d'être plus régulière ; lors de mes "petites" absences de quelques semaines je disais que je reviendrais bientôt... Et puis là je n'ai pas publié d'articles pendant environ trois mois.
Aussi, là, je ne vous fais pas de promesse. Je ferai de mon mieux.
Je suis en vacances actuellement, aussi je vais écrire un max d'articles pour en avoir en réserve les semaines où je n'aurai pas le temps.
J'ai eu tort de croire que je pourrais continuer à tenir ce blog de la même manière qu'au collège. Déjà parce que je suis moins motivée, ensuite à cause de la charge de travail du lycée. Du coup, il y aura quelques changements.


Quels changements ?


Premièrement, le thème ne me plaisait plus. Trop de rose. Il ne me motivait pas. Vous avez sûrement dû remarquer que j'ai changé celui-ci. Je l'ai fait plus à mon image, je trouve qu'il me ressemble beaucoup plus, tant au niveau des couleurs que du contenu. Je ne me suis pas contentée de chercher une image sur Google et de la mettre en fond d'écran, j'ai vraiment pris du temps à assembler des images qui me correspondaient. Qu'en pensez-vous, d'ailleurs ? Est-ce mieux, moins bien que l'ancien ? Quels seraient les points à améliorer?
Ensuite, d'une manière plus générale, je tiens à ce que ce blog me ressemble beaucoup plus. J'avais annoncé il y a quelques temps déjà que le blog aurait une nouvelle rubrique, et qu'il ne serait plus axé que sur la lecture, bien que "le but premier de ce blog restera de vous partager mes avis livresques". Je ne sais pas si cela restera vrai aujourd'hui. Bien sûr, il y aura toujours des chroniques et autre avis livresques ; mais il n'y aura pas que ça. Et, dépendant de mes envies, cela ne restera pas forcément le thème premier. Ceci explique le changement de mon "slogan" : un monde d'écriture, certes - mais pas que... J'ai changé depuis la création de ce blog, mes envies évoluent et ne sont pas forcément les mêmes qu'au départ.
Enfin, le rythme de publication. Avant, il était d'une fois par semaine, le dimanche. Pour l'instant, cela reste ainsi -je suis en vacances, n'ai rien de prévu, j'ai tout le temps. Mais en période scolaire, cela dépendra uniquement de moi. Je ne veux pas me forcer à bloguer lorsque j'ai la tête ailleurs, je ne veux pas me forcer à bloguer si c'est pour tout bâcler. Je préfère écrire des articles pour lesquels j'ai pris du temps, et dont je suis fière.



Voilà, j'espère que cet article répond aux questions que vous vous posiez peut-être. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas.
Et don't worry, pour me faire pardonner, un article est prévu pour demain ; plus un autre ce dimanche ! ;)

À bientôt,